Anne Petit est metteur en scène, formatrice, comédienne, auteur, dramaturge

Après l'Université Internationale du Théâtre (direction André-Louis Périnetti) où elle participe à plusieurs ateliers et spectacles et où elle noue des liens avec des créateurs de différents continents –avec lesquels elle reste en contact jusqu'à aujourd'hui-, elle poursuit son parcours de comédienne en travaillant avec Ariane Mnouchkine, Jacques Lasalle et Pierre Debauche. Parallèlement, études et recherches à l'Institut d'Etudes Théâtrales sous la direction de Bernard Dort autour du théâtre en Amérique latine, où elle séjourne à plusieurs reprises. Série d'articles sur ce sujet dans diverses revues en France, en Colombie, aux Etats-Unis. Cofondatrice de T.A.T., tout en continuant à jouer, elle jette les jalons d'un nouveau parcours où se mêlent écriture et mise en scène avec notamment L'Oiseau-Tonnerre , Paris et Festival de Carthage (1980), le triptyque Visions , scénographie Kays Rostom créé au C.A.C. de Montbéliard puis représenté plus de 200 fois en province, au Festival d'Avignon et à Paris (1981-1983), L'hôte d'après Albert Camus, Théâtre d'Ivry, de Saint Cyr l'Ecole, de Vanves (1987)...

Début des activités pédagogiques sous forme d'ateliers-théâtre en direction des jeunes en milieu défavorisé qui se développeront jusqu'en 2012 (exercices de jeu, improvisations, construction de personnages, création de textes...).

Dorénavant Anne Petit se consacre principalement à la mise en scène. Dans les créations suivantes elle affirme son intérêt pour les compositions musicales originales, ses liens avec des compositeurs-musiciens tels que Dominique Probst, Ramon de Herrera et s'engage dans un travail de formation de l'acteur au cours des stages A.F.D.A.S. qu'elle dirige régulièrement depuis 1993 ( L'interprétation et le verbe, tempo de l'acteur et du personnage à partir d'œuvres de Racine, Claudel, Corneille, Proust… ).
 
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
 

Le monte-plats d'Harold Pinter, musique Dominique Probst Théâtre de la Main d'Or-Paris, Théâtre de Vanves (1990)

Andromaque de Racine, musique Dominique Probst au Théâtre 13 à Paris, puis au Festival de Sarlat (1991), intègre le travail sur la structure de la langue qu'elle ne cessera d'approfondir dans ses créations ultérieures et au cours des actions de formation

Navigations créé à Lisbonne en 1992 d'après un recueil de poèmes de Sophia de Mello Breyner, dans une musique de Dominique Probst pour piano et chanteuse lyrique (soprano), en co-production avec la Commission des Découvertes Portugaises et la participation de la Fondation Gulbenkian, de la Fondation Oriente, des Services Culturels de l'Ambassade de France et de l'Institut franco-portugais de Lisbonne.

Ce sera le début d'un travail suivi avec les auteurs et les institutions portugaises telles que l'Institut Camoes (Paris, Lisbonne), la Fondation Gulbenkian (Lisbonne), le Ministère de la Culture : l'Institut du Livre, l'Institut de Soutien aux Communautés Portugaises qui ont soutenu la création des différents spectacles, récitals de textes, consacrés aux auteurs portugais contemporains:

Du côté du Tage, textes de Sophia de Mello Breyner et de Maria Judite de Carvalho créé au Centre Dramatique National de Bordeaux-Aquitaine (1993) dans une musique de Dominique Probst et de Ramon de Herrera et repris dans les Hauts de Seine puis à Paris (1994)

Dans le cadre de l'Académie des Centres de Culture Européens, elle dirige en Italie un atelier de pratique théâtrale s'adressant à des jeunes de plusieurs nationalités : français, italiens et hollandais à la Fondation Passarelli à Salerne (mars-avril 1995).

Paroles, à fleur d'eau..., créé à Paris (1996) avec le soutien du Ministère de la Culture (Centre National du Livre) a réuni treize artistes dont les compositeurs Dominique Probst, Ramon de Herrera et Bevinda autour de six auteurs contemporains, Maria Judite de Carvalho, Nuno Judice, Sophia de Mello Breyner, David Mouraõ Ferreira, Camilo Pessanha, Antonio Ramos Rosa, avec les participations exceptionnelles de Gisèle Casadesus, de Lucien Pascal et d'Hugues Quester.
L'adaptation théâtrale d'Anne Petit du roman de Maria Judite de Carvalho Paysage sans bateaux est publiée au Portugal sous le titre Paisagem sem barcos , éditions Cena Actual (mars 1996)

Maintenant que nous nous sommes retrouvés... David Mourão-Ferreira Récital, créé à Paris puis repris dans les Hauts de Seine (1997-1998), musique Bevinda et Ramon de Herrera, avec le soutien de l'ADAMI

Du côté du Tage II, textes de Sophia de Mello Breyner , Nuno Judice, Maria Judite de Carvalho musique Ramon de Herrera, représentations à Paris et dans les Hauts de Seine (1999-2000) avec l'aide du Ministère de la Culture (DRAC Ile de France et Centre National du Livre) ; représentation exceptionnelle au Musée Maillol-Fondation Dina Vierny, dans le cadre de l'exposition Vieira da Silva, textes de Sophia de Mello Breyner et Nuno Judice (juin 1999)

Fragments d'un regard, textes de Sophia de Mello Breyner, Maria Judite de Carvalho musique Dominique Probst et Ramon de Herrera (automne 2000) Paris, Hauts de Seine.

Avec la création d'Antigone de Sophocle au cours des 4èmes Rencontres de Théâtre en Haute Corse (ARIA) dirigées par Robin Renucci, Anne Petit aborde la tragédie antique, mêle encore plus intimement formation et mise en scène, notamment en ce qui concerne le chœur, travail sur le mélange des langues (stagiaires internationaux), composition musicale originale de Nando Acquaviva à partir de chants polyphoniques corses (juillet-août 2001)

Mise en scène de Tragédies, éclats à partir de fragments d' Andromaque, de Bérénice de Racine et de L'Enéide de Virgile dans le cadre des Journées Théâtrales de Carthage avec le soutien de l'Ambassade de France à Tunis (octobre 2001)

Participation aux Journées Théâtrales de Carthage avec une représentation exceptionnelle des chants de Maintenant que nous nous sommes retrouvés... David Mouraõ-Ferreira - Récital et un atelier de formation à partir d' Antigone de Sophocle pour les étudiants de l'Institut Supérieur d'Art Dramatique à Tunis (octobre 2003)

Mise en lecture au TEP à Paris de fragments de Lucie ou le fin mot de l'histoire de Luc Tartar, musique Ramon de Herrera dans le cadre de "Théâtre en découverte" (juin 2005). Création de Lucie ou le fin mot de l'histoire de Luc Tartar en coproduction avec l'ECAM au Kremlin-Bicêtre et avec l'aide à la création du Conseil Général du Val de Marne (février 2006), tournée Théâtre d'Arras ( mars 2006)...

Réalisation et interprétation du Récital de textes La vie et le rêve d'après Maria Judite de Carvalho, musique Ramon de Herrera interprétée par Daniel Romero (guitare). Fondation Gulbenkian, Paris dans le cadre d'un Colloque International consacré à l'auteure (novembre 2009).

Mise en scène d'Opium à bord à partir du poème de Fernando Pessoa, traduction Armand Guibert éditions Unes, musique et interprétation Bevinda (voix et chant), Gilles Clément (guitare), création à Villeurbanne (décembre 2009), tournée f2fmusic, Fondation Gulbenkian, Paris (février 2011), Sentier des Halles, Paris (novembre 2012)

Coach d'une jeune compagnie C.U.T. sur 4.48 Psychose de Sarah Kane, Paris, Montreuil (novembre-décembre 2010)
Direction d'un stage AFDAS La musique du verbe, Paris (novembre 2011)
Participation à une performance avec Ali&Cia, Madrid (juin 2012)

Réalisation et interprétation du Récital Dérapages du temps d'après des textes inédits de Maria Judite de Carvalho Les idolâtres récemment traduits en français par Marie-Hélène Piwnick, publiés aux Editions La différence, musique Ramon de Herrera interprétée (guitare) par le compositeur, Fondation Calouste Gulbenkian, Paris (décembre 2012)

Bientôt
création : Le Silence, C'est beau de Nathalie Sarraute, folio Théâtre Gallimard, scénographie Kays Rostom, musique Dominique Probst ; Le Prince, opéra-théâtre d'après Le Prince Constant de Calderon de la Barca, traduction Philippe Minyana et Jean-Jacques Préau, éditions Théâtrales, Maison Antoine Vitez, musique Dominique Probst, Ramon de Herrera, scénographie Kays Rostom ;  Paysage sans bateaux adaptation de Anne Petit du roman de Maria Judite de Carvalho, musique Ramon de Herrera …

Presse